Le 8 Mars, nous avons recouvert les murs d’affiches féministes.

Publié le : 11.03.2019

Le 8 Mars, nous avons recouvert les murs d’affiches féministes.

Publié le : 11.03.2019

Pour célébrer la journée internationale des droits des femmes 2019, nous avons lancé une campagne d’affichage pour présenter six initiatives féministes mondiales. À l’affiche : Lutte contre le molka, My stealthy freedom, We should all be feminists, Une sacrée paire d’ovaires, Les foulards verts et The womanhood project.

Plus de 2000 affiches placardées par nos bénévoles

Avec l’aide de tous nos bénévoles en France, nous avons imprimé plus de 2000 affiches et recouvert les murs de neuf villes françaises dont Lille, Paris, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Marseille, Lyon, Montpellier et Strasbourg. Notre devise ? Célébrer les droits des femmes, faire porter la voix des féministes et soutenir les initiatives pour l’égalité femmes – hommes dans le monde en leur donnant plus de visibilité.

Ils ont aimé et partagé notre campagne

Nos affiches ont fait parler d’elles et ont eu la chance d’être encouragées et repartagées sur les réseaux sociaux par le groupe de musique Therapie Taxi, les comptes engagés de The SIMONES, Abricot, Jemenbatsleclito, 28 jours, Marie Bongars, Femmes Singulieres, Jouissance Club, ainsi que par le média pop Rose Carpet. Plusieurs journalistes se sont aussi intéressés à notre mouvement : la chaîne de télévision M6 est venue à la rencontre de nos bénévoles en plein affichage à Lille pendant que le Néon Mag s’est entretenu avec nos coordinateurs afin d’étendre la campagne de Meufs, Meufs, Meufs dans la presse. Vous pouvez retrouver et consulter ces reportages et articles sur notre espace presse.

Une censure inattendue qui a profité à notre visibilité

Les retombées médiatiques de notre campagne d’affichage ont été d’autant plus grandes puisque que le compte Instagram de Meufs, Meufs, Meufs a subi une censure de la part du géant du web. Si cela nous a couté l’interdiction de publier des photos supplémentaires dans notre feed, cela a aussi suscité l’incompréhension de beaucoup de nos abonnés qui nous ont soutenu et ont immédiatement condamné cette censure en repartageant nos affiches dans leur stories Instagram.

Vous retrouverez le reportage de la soirée d’affichage à Paris dans la galerie ci-dessous.

© Crédit photo : Whoismech.